in

Filière de formation institut Polytechnique Rural de katibougou Mali

52 / 100

L’IPR de Katibougou est l’une des plus anciennes Institutions de formation des agents du développement rural de la sous région ouest africaine.

En 1897, la Station de Recherche Agronomique Expérimentale de Kati fut transférée au site actuel de Katibougou.

En 1902, il fut créer sur ce site une Ecole des Maîtres Laboureurs qui, à son tour, fut transformée en un Centre de Stage Agricole en 1913. Ce centre évolua par la suite en Collège Technique Agricole (CTA)

En 1952, conçu pour la formation des Conducteurs des Travaux Agricoles dans la zone sahélienne de l’ex-Afrique Occidentale Française. A côté du CTA évoluait l’Ecole Normale qui avait pour vocation la formation des Instituteurs.

En 1955, l’Ecole de Médecine Vétérinaire devient l’Ecole des Assistants d’Elevage de Bamako.

Ainsi en 1965, le Gouvernement de la République du Mali décida de créer l’ Institut Polytechnique Rural (IPR) de Katibougou qui occupa l’ensemble des infrastructures du CTA et en 1970 celles de l’Ecole des Assistants d’Elevage de Bamako comme Annexe.

En 1996 L’Institut Polytechnique Rural (IPR) devient Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée IPR/IFRA.

L’IPR/IFRA dispose :

d’une trentaine de salles de classes de 25 à 100 places

d’un amphithéâtre de 300 places

de laboratoires spécialisés tels que : · cultures in vitro · agro-physio-génétique · pédologie · protection des végétaux · Biologie Moleculaire

d’une bibliothèque

des salles informatiques et Internet avec connection WIFI

d’une salle de reprographie

d’une salle en Système d’Information Geographique (SIG)

d’un internat d’une capacité d’accueil de 800 places

d’un complexe sportif comprenant 1 terrain de football, 1 terrain de basket-ball, 1 terrain de volley-ball et 1 foyer culturel.

L’IPR/IFRA entretient et gère un domaine agro-sylvo-pastoral dont la vocation est à la fois didactique et productive.

A l’Annexe IPR-IFRA de Bamako il y a

-  cinq classes ;
-  une bibliothèque ;
-  une salle internet pour les professeurs ;
-  une salle internet pour les étudiants ;
-  une unité de recherche et d’information cunicole ;
-  un magasin ;
-  une clinique vétérinaire composée : * d’une section animaux de production ; * d’une section animaux de compagnie ; * d’une section chirurgie ; * d’une section anatomie et autopsie ; * d’un laboratoire de parasitologie ; * d’un laboratoire de microbiologie.

Objectifs de l’IPR/IFRA

objectifs à long terme

A long terme, contribuer par le biais de la formation, de la recherche et de l’appui au développement à la résolution des problèmes fondamentaux du développement rural dans les pays du sahel, en particulier :

-  la lutte contre la désertification et la gestion durable des ressources naturelles ;
-  la réalisation de la sécurité alimentaire ;
-  la lutte contre la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie en milieu rural.

Objectifs immédiats

objectifs généraux :

-  Assurer la formation de spécialistes de haut niveau, capables de concevoir, de mettre en eouvre et de réaliser le suivi et l’évaluation des programmes intégrés en matière de développement ainsi que dans le domaine de la recherche agronomique ;
-  Stimuler la coopération au niveau national en vue de développer les complémentarités et les synergies dans les domaines considérés.

Objectifs spécifiques

Dans le domaine de la formation :

-  développer dans différentes filières de formation (agriculture, élevage, eaux et forêts) les approches interdisciplinaires et intégrées avec une prise en compte de la dimension humaine et culturelle du développement ;
-  adapter les programmes d’enseignement aux réalités et aux besoins de développement socio-économique et culturel ;
-  améliorer la formation pratique des étudiants ;
-  former des cadres capables d’intervenir plus efficacement dans la promotion du secteur rural ;
-  améliorer la formation du personnel enseignant.

Dans le domaine de la recherche :

-  promouvoir les activités de recherche appliquée de caractère interdisciplinaire portant aussi bien sur les sysytèmes de production que sur les problèmes d’éménagement du terroir ;
-  promouvoir des programmes de recherche en adéquation avec les plans stratégiques nationaux de la recherche agronomique mis en oeuvre dans la sous région, ainsi qu’avec le plan régional de la recherche coordonnée dans le cadre du CILSS ;
-  contribuer au renforcement du potentiel scientifique et technique des pays de la sous région.

dans le domaine de l’appui au développement

-  contribuer à une meilleure difusion et valorisation des acquis de la recherche en vue d’appuyer les organismes et le secteur privé intervenant en milieu rural ;
-  contribuer à la valorisation et à la prise en compte des savoirs locaux dans les programmes de recherche et de vulgarisation ;
-  assuere dans le cadres d’un véritable partenariat, de meilleures relations de collaboration et de coopération, entre les institutions de recherche et de formation et les organismes du développement rural au plan national et sous régional ;
-  encourager le recours aux langues nationales et langues africaines parlées au Sahel ainsi que l’utilisation de technologies de communication modernes pour la diffusion et la valorisation des résultats de la recherche et des savoirs locaux ;

dans le domaine de la gestion de l’information scientifique et technique

-  renforcer les capacités de l’IPR/IFRA en matière de l’information scientifique et technique ;
-  contribuer à l’amélioration de la gestion de l’information scientifique au niveau national, régional et international ;
-  contribuer à la capitalisation des acquis de la recherche d’une part et des savoirs locaux d’autres parts en vue de leur diffusion.

Written by infos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × cinq =

Filière de formation Institut Supérieur de Technologie et de Gestion (ISTG) Bamako Mali.

Filière de formation de l’université des Sciences et Techniques de Masuku (USTM)